11 avril 2016

Café lecture du printemps

Les dernières lectures

Illettré, Cécile Ladjali 

Elevé par une mère analphabète, Léo, 23 ans, travaille dans un atelier d'imprimerie sans pouvoir déchiffrer les lettres qui défilent devant lui. Handicapé par son illettrisme, honteux, il lutte pour reconquérir le langage écrit.







Sombre dimanche, Alice Zeniter 
La vie d'une famille hongroise à Budapest, de 1978 à nos jours. Les Mandy habitent la même maison de génération en génération, et tous travaillent à la gare centrale. A la chute du mur, le jeune Imre arrête ses études pour travailler dans un sex-shop. Il y rencontre Kerstin, une Allemande de l'Ouest.
 La fortune de Sila, Fabrice Humbert 
En juin 1995, dans un grand restaurant parisien, un client frappe violemment Sila, l'un des serveurs. Le couple de Russes, la femme du client en colère et les deux jeunes gens venus fêter une première embauche n'interviennent pas. Sans qu'ils le sachent, leur indifférence et leur lâcheté marquent le début de leur déclin. Prix Jean-Jacques Rousseau 2010, grand prix RTL-Lire 2011.

Marie Curie prend un amant, Irène Frain 
Un retour romancé sur le scandale vécu par Marie Curie lors de sa liaison avec Paul Langevin, cinq ans après le décès de son époux.








Une vie entière, Robert Seethaler 
Andreas Egger est amené de la ville dans les montagnes, où personne ne lui explique le monde. Il est recueilli par une brute qui lui impose sa propre éthique. Lorsqu'il se soustrait à sa tyrannie, il est décidé à marcher la tête haute et est envoyé sur le front de l'Est en 1942.







Terreur dans l'Hexagone : genèse du djihad français, Gilles Kepel
Depuis dix ans, entre les émeutes de l'automne 2005 et les attentats contre Charlie Hebdo puis du Bataclan, de nouvelles lignes de fracture sont apparues dont la jeunesse issue de l'immigration postcoloniale constitue le principal enjeu symbolique. Alors que les réseaux sociaux favorisent la propagation de l'islamisme, des djihadistes français sortent exaltés du champ de bataille syro-irakien.





Le livre des Baltimore, Joël Dicker
Marcus Goldman raconte l'histoire de sa famille, les Goldman de Baltimore, à l'occasion d'un voyage en Floride, huit ans après le drame qui a tout fait basculer.








La dure loi du karma, Mo Yan
Ximen Nao, propriétaire foncier dynamique et bon, est fusillé le premier janvier 1950, peu après le triomphe de Mao Zedong. Selon la loi du karma, il est condamné, pour expier ses fautes, à être réincarné en animal. Tour à tour âne, boeuf, chien, cochon et singe, il sera un témoin et acteur décalé, comique et déguisé, de l'époque maoïste durant cinquante ans.






La renverse, Olivier Adam 
Antoine, 25 ans, employé de librairie en Bretagne, apprend la mort de Jean-François Laborde: personnalité politique célèbre, ancien maire et ancien ministre, sa carrière avait été entachée dix ans plus tôt par une affaire de viols et d'abus sexuels à laquelle la mère d'Antoine, Cécile Brunet, avait été mêlée. Obligé de se replonger dans ce trouble passé, Antoine devient acteur de sa propre vie.





Le dernier gardien d'Ellis Island, Gaëlle Josse
New York, novembre, 1954. Alors que le centre d'Ellis Island, passage obligé pour les immigrants européens arrivant à New York depuis 1892, s'apprête à fermer, John Mitchell, son directeur, resté seul dans ce lieu désert, commence la rédaction de son journal. Les souvenirs de sa vie sont marqués par deux femmes, Liz, son épouse, et Nella, une immigrante sarde au passé étrange.






L'ombre de nos nuits, Gaëlle Josse 
De passage dans une ville, une femme rentre dans un musée. Là elle s'éprend du tableau Saint Sébastien soigné par Irène de G. de la Tour, qui lui donne l'occasion de revivre un amour passé. A ses souvenirs s'entremêle l'histoire de la création du tableau par le peintre et son apprenti.







Les passants de Lisbonne, Philippe Besson
Elle a perdu son mari dans le terrible tremblement de terre de San Francisco, celui que tout le monde redoutait et qui a fini par avoir lieu, semant la mort et la désolation. Rien ne laissait présager que cette femme, hantée par le seul être qui comptait pour elle, puisse faire une nouvelle rencontre à même de bouleverser sa vie.






La fille du train, Paula Hawkins
Rachel habite dans la banlieue de Londres et prend le train pour rejoindre la capitale deux fois par jour. De la fenêtre du train, elle observe un couple qu'elle imagine aussi parfait que l'était le sien avant que son mari ne la trompe, puis la quitte. Un matin, Rachel voit un inconnu dans leur maison. Prix du meilleur roman international (Festival polar de Cognac 2015). Premier roman.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire